Shadow of the beast, visite technique

Littéralement traduit en français par : l’ombre de la bête, ce jeu vidéo fait fureur depuis sa sortie auprès des gamers. Cependant, comme chaque jeu vidéo, il présente des plus mais aussi quelques bémols.

Tout sur Shadow of the beast

Développé par Reflections, puis édité par Psygnosis sur Amiga en 1989, Shadow of the beast est en fait, pour ceux qui ne le connaissent pas, un jeu vidéo rempli d’action qui se déploie dans un milieu moyenâgeux fantastique. Il expose l’histoire d’un enfant enlevé de ses parents et victime de la manœuvre du Beast Lord (le Dieu des Bêtes) et se change de jour en jour en créature étrange. Emprisonné par les forces du mal, il accepta d’être parmi la meute du Beast Lord. Arrivé à l’âge adulte, il a alors découvert son passé et veut à tout prix se venger de ces enleveurs. C’est pourquoi il doit se confronter à ceux-ci.

Le jeu consiste donc à faire ressortir l’héros de jeu vainqueur à travers de multiples combats et obstacles afin de retrouver l’ultime bouclier de Maletoth.

Shadow of the beast est un jeu individuel, mais il existe un répertoire où vous pouvez vous référer par rapport aux autres joueurs que ce soit avec vos amis ou sur le plan international.

Depuis 1990, le jeu est disponible sur ordinateur et certaines consoles de jeu. De ce fait, les joueurs de jeu vidéo n’ont cessé de l’évaluer à maintes reprises et chacun a son opinion sur le sujet.

Les « Shadows » du jeu/ les ombres du jeu

Shadow of the beast

Shadow of the Beast, présente comme on l’a dit en dessus des points négatifs.

Plusieurs utilisateurs se plaignent des temps de chargement qui, dès fois, durent des minutes.  D’autres disent que le jeu est trop court,… Mais le plus souvent évoqué c’est que les énigmes à résoudre dans le jeu sont très fréquent. Aussi, en se référant à la version précédente du jeu, cette dernière paraît trop facile pour certains.  En outre, le design dans chaque niveau s’avère très simple et sans trop d’artifice.

Néanmoins, même avec ces petits mais non-négligeables points faibles du jeu, Shadow of the Beast exhibe quand même plusieurs aspects positifs.

Les « rainbows » du jeu/ Les arcs-en ciel du jeu :

Depuis sa création en 1989 jusqu’à sa nouvelle version d’aujourd’hui, ce jeu qui a marqué la jeunesse et l’enfance des années 90, énonce tout de même plusieurs points avantageux. D’ailleurs, la première à s’inscrire dans cette grille est aisément le fait de pouvoir revivre son enfance à travers. Tous les souvenirs entre frères et/ou sœurs remontent en surface, et même les journées passées dans le salon avec les amis étant petits sont à refaire tout en se lançant des défis dans ce jeu.

Puis le système de combat est assurément le domaine le plus réputé des points positifs de ce jeu. En effet, Shadow of the Beast est l’éden des combats remplis de combos et l’univers de scoring. De plus, au fil du déroulement du jeu, les bonus à déverrouiller sont nombreux, ce qui rend le jeu encore plus succulent.

Pour résumer, Shadow of the Beast, remporte encore, parmi les grands jeux classiques du jeu vidéo, le cœur les gamers malgré quelques imperfections.