Snake Pass : mon test du jeu

Après avoir essayé des titres célèbres comme Zelda Breath of the Wild sur ma nouvelle console Nintendo Switch, j’ai décidé de jouer à des jeux plus classiques comme Snake Pass. A ma plus grande surprise, j’ai constaté que ce nouveau titre de Sumo Digital présente un gameplay plutôt créatif.

Snake Pass en bref

Le titre nous vient de Sumo Digital que nous connaissons déjà pour avoir sorti d’autres jeux célèbres comme Little Big Planet 3 ou encore Sonic & All Stars Racing Transformed. Avec Snake Pas, le studio nous revient avec un jeu d’action, puzzle, plateforme qui nous invite à prendre la forme d’un serpent pour nous balader de niveau en niveau. Au premier coup d’œil, les couleurs sont épatantes et les structures bien agencées. Côté musique, David Wise à qui nous devons la musique de fond de la première trilogie des Donkey kong Country, nous propose un fond sonore digne des jeux de plateformes des années 90. Et rien que pour ça, je fonce !

De bonnes sensations sur Switch

Puisque nous somme sur une Nintendo Switch, Snake Pass nous offre plusieurs modes de jeu possibles. Le mode TV, le mode Portable et le mode Tablette avec une entière compatibilité avec les manettes Switch Pro et Joy-Con. Ce qui fait de ce jeu l’idéal pour assurer un divertissement à tout moment et n’importe où. Quant au scénario, il ne peut y avoir de plus simple que Snake Pass. Noodle le serpent et Doodle le colibri décident de se lancer dans une aventure périlleuse lorsqu’ils constatent qu’un intrus mystérieux menace la paix de leur habitat. Exclusivement disponible en français, le jeu est très plaisant à prendre en main. En arpentant les 15 niveaux du jeu répartis dans 4 mondes différents, vous allez vous amuser à serpenter et escalader des murs. Cela peut paraître lassant et répétitif dans un premier temps. Mais dans un univers où les mondes sont assez vastes, l’exploration promet toujours de très agréables surprises.

snake-pass-test

Dans la peau d’un serpent

L’idée de jouer un serpent peut paraître déplacé pour certains. Mais dans Snake Pass, Noodle est un bien joli serpent qu’il paraît parfois plus sympathique qu’il ne devrait l’être. Le jeu reste très fluide et devrait même inspirer les futurs titres du même genre. Bien entendu, le bug graphique est inévitable lorsque vous décidez de prendre une petite pause en plein jeu. Mais nous sommes sur la Switch, cela ne devrait pas vraiment durer longtemps. Quant à la maniabilité du serpent, les commandes sont plutôt faciles à gérer. Mais l’idéal serait toujours de passer par le menu pour s’initier à la manipulation du serpent avant de se lancer dans le jeu. D’ailleurs, même ce faisant, vous allez toujours avoir du mal à guider Noodle dans les divers mondes. Cet aspect peut même réduire à néant vos envies de vous prendre pour un serpent. Déjà que les contrôles ne sont pas très funs, mais encore faut-il les maîtriser pour avancer. Sans parler de la difficulté de trouver les objets cachés même après les avoir repérer.